Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/07/2014

J’arrose donc je suis

« Le thé c’est le présent dans un passé qui ne veut pas mourir. C’est un rite, une réflexion, une façon de voir les choses. L’élégance du geste dénote non seulement l’habitude, mais un comportement réglé par la non-valeur du temps et la nécessité de bien faire »

Les européens sont des marrants, ils profitent de tout, eau à tous les étages, électricité nucléaire pas cher, routes et autoroutes, transports en commun, ponts, retenues d’eau, canaux fluviaux, hôpitaux et services de santé à la pointe, congés payés, sucre, coton, chocolat et café au franc symbolique.. mais ils ne veulent surtout pas qu’il en soit de même pour les peuples d’Afrique.

Pour exister l’Europe arrose

En effet, outres les guerres à répétitions, les génocides et la traite des matières premières, les voila décidés à tarir toute source de vie pour le grand bassin du Tchad. Uniquement capable de n’envoyer que des pompes ou du francs CFA.. Ils n’ont même plus peur de montrer leur véritable visage de saigneur :

L’Union européenne est au courant de l’existence d’un projet de transfert d’eau de la rivière Oubangui vers le lac Tchad (Transaqua). Des études de faisabilité préliminaires ont cependant indiqué que le projet comporterait des risques environnementaux majeurs. (Andris Piebalgs, Commissaire au développement de l’Union européenne) >..

Du coup, à cette Europe qui dit non à tout développement des pays africains sauf à leur imposer sa décroissance pour le bien de quelques uns, les africains lui répondent :

- Joseph Tchuindjang Pouemi : « Monnaie, servitude et liberté »

- Think tank africain AAALFA : « Il faut jeter la francafrique à la rivière »

- Professeur Agbohou Nicolas : «  Ce Franc qui pille l’Afrique pour l’Euro symbolique »

On finit ainsi par mieux comprendre pourquoi, pour exister l’Europe arrose.

D’un côté, elle pompe et asservie les pays d’Afrique de l’autre elle inonde le Moyen Orient et aujourd’hui l’Ukraine de moyens létaux hors du commun pour diviser, s’étendre et sans doute réduire les populations autochtones tout autant que les siennes.

Des ébats lugubres qui en disent long sur son agonie.

En effet, quand les possédants qui se sont accaparés de pratiquement tout sans jamais se préoccuper du bien-être des populations, lancent leurs chiens de garde pourvoir le crime des crimes chez les plus pauvres avec l’affaire Greenpeace et le riz doré, qui y-a-t-il d’humain encore en eux sinon qu’ils agonisent ?

La solution ? Pourquoi-pas préférer de Grands projets plutôt que la guerre permanente ?

Rallier la nouvelle route de la soie en mettant rapidement fin au système monétariste. Lui préférer celui de l’émission de crédit productif publique afin de rester le maitre d’œuvre d’un développement sain et non le laisser aller entre les mains des parias de la finance lugubre, du mondialisme et de la destruction libératrice..

Une fois émancipés, les pays Africains ouvriront chez eux tous les corridors de développement qu’ils souhaitent. Et puisque leurs peuples, leurs nations alimentent le monde depuis des lustres, le monde lui, leur doit un grand respect, sans qu’aucun joug ne vienne jamais plus entraver leur marche en avant.

N’est-ce pas, parce que les hommes sont qu’ils agissent pour leur avenir ?

Lac_Tchad_2014

Par Jean-François Grihault Des Fontaines