Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/05/2014

Aidons nos élus à sauver les services publics

Les élus locaux et territoriaux de la Région Languedoc ont manifesté le 23 mai 2014 devant la préfecture de l'Hérault à Montpellier contre la réforme territoriale qui prévoit la suppression des départements.

Il faut être à 100% derrière eux. Pourquoi ? Parce que les collectivités assurent les services publics utiles aux particuliers, entreprises, associations …. Or ces derniers disparaissent au nom de la sacro-sainte rentabilité financière (ou austérité) imposée par la finance folle.

 

Parce que les élus des 36 000 communes peuvent faire capoter l’Europe des régions. Aussi l’Union Européenne ordonne à la France de démanteler ces réseaux potentiels de résistance par le biais de la réforme territoriale tout en s’assurant que les citoyens soient éloignés des centres de décisions afin de mieux leur imposer les postulats inhérents à l’économie libérale.

 

Comment nos élus territoriaux peuvent-ils faire capoter l’Europe des régions en France ? Grâce à la clause de compétence générale. Ils ont la possibilité de donner leur avis sur des décisions nationales dont les effets auraient des conséquences sur leur territoire respectif. Et ils sont suffisamment nombreux pour peser sur le Parlement afin qu'il adopte des mesures cohérentes avec l’intérêt général. Or c’est exactement ce que l’Europe empire veut éviter.

Ainsi des Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, souhaite supprimer la clause de compétence générale à Toulouse. Le conseil municipal de Toulouse s’est exprimé en décembre 2013 sur un vœu en soutien à une proposition  de loi pour une stricte séparation des banques. Vœu rejeté. Mais il ne faudrait pas que cela donne des idées à d’autres … le gouvernement aussi demande sa suppression au niveau national.

Imaginez un peu. Une loi de stricte séparation des banques soutenue par de (nombreux) élus locaux souvent sans étiquette. Qui comprennent parfaitement l’intérêt de cette loi. Les collectivités … pourraient à nouveau équiper le territoire d’infrastructures utiles au développement économique et humain. Sans investissement, il n’y a pas d’avenir.

Les acquis sociaux que tant de Français s’indignent de perdre, ne sont-ils pas fournis par nos collectivités ? Dans un système économique plus soucieux de la rentabilité financière à court terme que de l’amélioration des conditions de vie des personnes, êtes-vous sûrs que les services publics qu’assurent tant bien que mal (austérité oblige nous dit-on) nos collectivités seront toujours maintenus après leur suppression ?

Tous les élus ne pensent pas à leurs indemnités. Ne pourrions-nous pas, nous citoyens, les inspirer. Beaucoup se demandent comment changer les choses, comme lors du congrès des Maires de l’Hérault des 14 et 15 mai 2014. Un véritable changement est possible.

Il faut couper les banques en 2 et rétablir le crédit productif public. Faîtes connaître à vos élus l’existence de la campagne de vœu que mène Solidarité et Progrès, au-delà de toute vision partisane. Munissez-vous de notre kit de campagne et allez les voir.

claude de compétence général,services publics,collectivités

38 communes, un département et une région ont déjà adopté ce vœu. Le président de l’AMF, le président du Conseil Général et une centaine d’élus de l’Hérault ont reçu le document « Des vœux pour couper les banques en deux ». A votre tour, faîtes- leur savoir que vous attendez d’eux qu’ils se battent pour couper les banques en 2. Ce combat est l’affaire de tous où que nous nous trouvions. 

Alors … passez à l’action !! Agissez !!

Cliquez pour obtenir le KIT de campagne

claude de compétence général,services publics,collectivités    

    claude de compétence général,services publics,collectivités                       

            Pour soutenir la bataille        

      graph 8.jpg